==============================================================================
Le Mexique est un pays dont j'ai fait la connaissance en 1995, par hasard. Et depuis, je suis resté coincé.
Alors, je ne saurais trop vous recommander d'éviter cet endroit maudit.
Ce blog regroupe mes voyages depuis 2010 et, entre deux, je vous parle majoritairement de la même chose ;-).
•-> Jan 2011 -> Jan 2012 -> Jan 2013 -> Jan 2014 -> Mai 2014 -> Jan 2015 -> Nov 2016
==============================================================================
En ce moment, je suis : en France - au Mexique - Ailleurs
=========================================================================

mardi 14 décembre 2010

Et que ça brille !

Même les poulets ont le droit d'avoir les pattes propres, la preuve :

Noter le plastique bleu pour protéger le bas du pantalon

lundi 13 décembre 2010

Elles sont folles !

Dans une rue piétonne au pied de la Torre LatinoAmericana, j'ai eu la surprise de tomber sur un établissement bien sympathique :



Hôpital du Divin Sauveur pour Femmes Aliénées...
Rien que le nom, hein...
Hôpital fondé par un charpentier en 1700, je n'ose envisager les traitements psychiatriques appliqués à l'époque...
 "(...) José de Sáyago a donné asile à une cousine de sa femme qui souffrait de démence. Puis il a commencé à héberger les femmes démentes qui déambulaient sans asile par les rues."


Sculpture de la lourde porte d'entrée. 
Ça devait pas rigoler tous les jours dans l'asile.


Le gros camion de police garé devant l'entrée m'amène à me demander si l'on vient d'effectuer une livraison ?
Ou bien récupérer un chargement ?

juste pour goûter

Le chicharron, c'est un incontournable au Mexique.
C'est bon comme des chips ou d'autres petits amuse-gueule.


Il s'agit en fait de peau de cochon frite...
Quand on le sait, ça a tout de suite un autre goût.
Voici la version fraîche, au marché :


Ça fait envie, non ? 



Allez, une petite bière de Noël et au dodo...

Tamaaaaaaaaaales !

Un tamal est une spécialité préhispanique qui consiste en une préparation à base de farine de maïs et de divers autres ingrédients (aujourd'hui du poulet), enfermée dans une feuille de maïs et cuite à la vapeur.
Quand c'est bien préparé, c'est bien bon.
Et aujourd'hui, c'était bien préparé.
Un régal de petit déj'

Ça fait envie, non ?
Et quand on met le tamal dans un morceau de pain, ça fait une torta de tamal.
El matador de tamal (dice Paco)...
Et puis ça tient au ventre, deux tamales au petit déj...
Et pour arroser ces agapes, un verre de Atole bien chaud !
Recette de l'atole au chocolat : du chocolat, de la maizena, de l'eau, un peu de lait et du sucre. 
On peut le faire avec plein de trucs, comme de la fraise, goyave, autre...
C'est bon, un peu comme une tasse de chocolat chaud après le ski.
D'autant que ce matin, c'est 10°C à Mexico...

dimanche 12 décembre 2010

Teléfono

Grace à  l'Amigo Cousin57, je sais maintenant que mon téléphone est parfaitement international.

C'était assez étonnant cet appel reçu sur le zocalo, face à la statue de Cuauhtémoc...
Salut Amigo !

Alors le bon et simple plan pour appeler le Mexique depuis la France c'est ça :

Diego Rivera

Comme il est bonne heure et que je passe devant le Palacio Nacional, je me dis "tiens, je vais aller voir le résultat des travaux de restauration des fresques de Diego Rivera".
En effet, l'an passé les "murales" de Diego étaient en cours de rajeunissement.

Habituellement, il suffit de se pointer à l'entrée principale du Palacio sur le zocalo, de présenter une pièce d'identité, de passer sous un portique de sécurité et hop, on est dans la place.

Et bien en ce moment, que nenni !

Des barrières de canalisation de la foule sont installées jusque dans La Moneda (rue adjacente), on vous prive de votre sacado, on vous fouille et on vous fournit/impose un guide.
Pour le moment, il n'y a pas de foule, mais plus tard dans la journée, c'est la cohue multilingue.

Bon, c'est pas trop mon truc habituellement, mais faisant contre mauvaise fortune bon coeur, je m'intéresse à l'affaire et je ne suis pas déçu, c'est très intéressant.

D'abord je découvre des lieux jusque-là fermés au public, et surtout le guide attire notre attention sur des détails des fresques particulièrement intéressants.


Sur le caballo, c'est Cortés.
L'indien qui se bat à ses côtés est armé d'une épée, car il est membre d'une des tribus s'étant ralliées aux espagnols pour lutter contre les Aztèques.


Ici, l'on apprend tout sur la fabrication des tortillas.
Le processus et les outils sont toujours les mêmes dans les villages.


Cet enfant aux yeux bleus représente le fruit du viol de la première indienne par un soldat espagnol.
L'indienne au visage caché est connue sous le nom de "La Chingada".
Le guide prend alors un vif plaisir à nous instruire des multiples significations du vocable "chingada" et des ses déclinaisons. 
A ne pas mettre entre toutes les oreilles...


Au loin derrière l'empereur (Moctezuma ?) on peut admirer Tenochtitlán et ses canaux.
La lagune a été comblée n'importe comment par les espagnols, et c'est pour ça que Mexico s'enfonce chaque jour davantage. 
Aujourd'hui, on peut encore se rendre compte de ce qu'étaient les canaux en visitant Xochimilco.

Ça c'est le quartier chaud de Tenochtitlán.
Le monsieur est un vendeur de bras et la dame une vendeuse de jambes. 
Les siennes.



N'oubliez pas le guide !

Bocouto

Ayé, j'ai compromisé mon nouveau bocouto.
Testé et approuvé.

samedi 11 décembre 2010

Merced

Ce matin a 07:45, je sors du métro Merced, dans le but de visiter le marché du même nom, le plus grand de México.
Eh bien on ne perd pas de temps : la station est au milieu du marché !
Il y a de tout, et même plus...

Crevettes et graines séchées
Boissons, piñatas, nourriture
Poulets fraîchememt défuntés
Friandises
Il y a aussi une église dans le marché
Avec tout ça, il m'a fallu 9 minutes pour me perdre.
Tellement perdu que, pour me rendre au Mercado de las Brujas (Sonora) et malgré le plan d'Améthyste, je me suis retrouvé dans La Moneda, à 2 pas du Zocalo.
Pfffftttt !
Du coup je suis allé jeter un oeil aux fresques du Palacio Nacional, mais ceci est une autre histoire...

Là, je suis déjà bien cassé, alors casse-croûte, Coca et Internet pour me poser un peu au frais.


Là on ne rigole plus : on parle Religion

La Vierge Marie est apparue à un indien en 1531.
Sans doute pour vérifier le travail d'évangélisation de Cortés...

Elle a été baptisée Virgen de Guadalupe. Elle porte aussi les noms de Reine du Mexique, Impératrice des Amériques, Patronne de la Ville de Mexico, etc.
On la célèbre le 12 décembre et c'est après demain.
Mais déjà, c'est le boxon dans le quartier de Tepeyac, siège de ses deux basiliques.
Figurez-vous que c'est le lieu de culte catholique le plus visité au monde, juste après le Vatican.

Jean-Paul II (et je retiens 1) bénissant la foule à l'entrée de la nouvelle basilique.

 A l'intérieur, pas la place de caser un Bern.

L'ancienne basilique, elle penche un peu du côté où elle va tomber.
C'est peut-être pour ça qu'il en ont construit une nouvelle ?
 
A l'intérieur, il s'y passe des choses pas très catholiques, si je puis dire... 
A l'extérieur, les pélerins pélerinent à tout va.

Ils arrivent de tous les côtés, à pied, à vélo, en voiture ou camion, et même à genoux. 

 Il y en a même un qui s'est déguisé en escargot. Va comprendre !

Pour ne pas rater le grand raout de dimanche, nombreux sont ceux qui campent sur place, avec plus ou moins de moyens.

Alors lui, faudrait l'enfermer !
Vétu d'une blouse d'infirmière, et muni d'une balayette improbable, il arrose les gens à tout va avec une eau qui m'inspire la plus grande méfiance.
Il a tout mouillé mon Canon®, ce nul !

M'enfin j'ai profité de ma visite du Saint-lieu pour acheter des jolis chapelets, tressés façon indigène.
C'est une commande, vous vous doutez bien...

Voici les objets :

Et c'est Santa Aurorita qui va être contente :
Médaillon de Sta Aurorita, pièce unique, valeur inestimable.

Ici aussi c'est l'hiver

Alors cette année, le thème c'est "La Magia de la Navidad".
C'est assez étonnant de découvrir un Zocalo tout enneigé...

Avec piste de luge ou plutôt de boudins gonflables,

  

Ecole de "Muñecos de hielo", bonhommes de neige.
C'est sympa, ça permet aux petits nenfants Mexicains de prendre contact avec un élément qu'ils ne manipulent pas tous les jours.
Pour ce faire, ils disposent d'un moule dans lequel il convient de tasser de la neige fraîche, un peu comme pour las Calaveras de Azucar (salut JM).
Puis on démoule et on ajoute une écharpe et un nez rouge.


 La réserve de neige, bien au chaud sous sa bâche noire

 

Piste de moto-neige avec moniteurs


Et pour couronner le tout : patinoire à ciel ouvert.


Il y  avait aussi un Musée de sculptures de glace, mais la taille de la file d'attente ne m'a pas incité à faire l'effort... 


Et puis le soir, après une bonne journée à la neige, une délicieuse fondue savoyarde au coin du feu.